Quand l’histoire nous traverse – Entretien avec Philippe Artières

 

arton2683-af803Quand l’histoire nous traverse – La Vie des Idées

 

Corps exclus, malades, meurtris : tel est souvent le premier aperçu de l’historien sur les hommes et femmes du passé. Philippe Artières revient sur l’expérience physique et émotionnelle qui en résulte : « C’est par mon corps que leur histoire passe.».

L’écriture de l’histoire est influencée par la souffrance des autres, mais aussi par la nôtre.

Film chilien Les soeurs Quispe

LES_SŒURS_QUISPE_120X160_WEB-copie

 

LES_SŒURS_QUISPE_FLYER_WEB

Un film de Sebastian Sepulveda – Sortie nationale le 4 juin 2014.

Chili 1974. Justa, Lucia et Luciana Quispe, trois bergères de l’Altiplano, mènent une vie retirée au rythme de la nature. À son arrivée au pouvoir, Pinochet remet en question ce mode de vie ancestral. Les trois soeurs traversent alors une crise existentielle qui aura un retentissement unique dans l’histoire contemporaine du Chili.

Basé sur un fait réel en 1974, sur les hauteurs de l’Altiplano Chilien à 4000 m d’altitude, ce film (Prix de la Photographie à la Semaine de la Critique de Venise 2013) raconte l’histoire des soeurs Quispe, trois gardiennes de chèvres d’origine Coya qui ont vu leur mode de vie remis en question suite à la loi du gouvernement Pinochet ordonnant l’abattage de tous les troupeaux. Cette tragédie humaine a marqué le Chili en devenant une légende et a même inspiré une pièce de théâtre.

Ce film pose des questions sur la disparition du monde ruralla dépossession des terres mais aussi l’impact de ces changements sur les populations rurales et paysannes.

Entretien avec le réalisateur Sebastian Sepulveda : 

Ce fait-divers est une véritable légende au Chili, l’histoire de ces soeurs fait désormais partie de notre imaginaire. Pour ma part, j’ai été fasciné par la dignité de Justa, Lucia et Luciana Quispe, trois femmes de la communauté andine des Coyas terrorisées par un danger extérieur. Le contexte m’a aussi beaucoup intéressé : cette histoire se déroule dans un monde « primitif », coupé de tout si ce n’est de la nature et de la famille. Il y est question de fin : la fin du monde dans lequel les soeurs Quispe évoluent, mais plus généralement, la fin d’un mode de vie voué à disparaître. Au delà de l’histoire de ces soeurs, le film embrasse des thématiques universelles qui, je l’espère, créent un dialogue avec les spectateurs.

Bande-annonce ici : 

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19544791&cfilm=224658.html